l.georges online

work ‘n’ shit
October 4th, 2019 by admin

IPA 1ère année : Traduction

Voici un premier jet.  N’hésitez pas à signaler coquilles et éventuelles améliorations.

Contexte: L’adhésion à un régime pauvre en sodium est le fondement de la gestion individuelle de leur maladie par les patients atteints d’insuffisance cardiaque (IC).  Une perception altérée du goût du sel dus aux inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ECA) qui sont souvent prescrits à ces patients peut augmenter la/leur consommation de sodium.  Notre hypothèse était que la prise de sodium serait nettement plus élevée chez des patients en IC prenant des ECA comparés à ceux qui ne prenaient pas ce médicament.

Objectif : Le but de cette étude était d’évaluer le lien entre la densité de sodium dans le régime des patients en IC à qui on avait prescrit des inhibiteurs d’ECA.

Méthode : Nous avons procédé à une analyse secondaire des données de référence de patients en IC dans une étude longitudinale observationnelle.  La densité de sodium a été calculé en prenant la moyenne de consommation quotidienne de sodium à partir de journaux alimentaires tenus sur 4 jours divisée par la moyenne de kilocalories consommées.  Les dossiers médicaux ont été consultés pour déterminer les médicaments prescrits. Les patients ont été classifiés comme sous ordonnance pour inhibiteurs d’ECA ou pas.   Un t-test a été utilisé pour comparer la consommation de sodium dans les deux groupes, et une régression linéaire a été effectué pour savoir si la prise des inhibiteurs d’ECA pouvait prédire la densité de sodium en contrôlant/ajustant pour l’âge, le sexe, la classification New York Heart Association, la prise de diurétiques, et béta-bloquants.

Résultat : L’analyse portait sur 255 patients en IC âgés de 61 (+/- 12) ans, dont 67% d’hommes, 44% de classe III ou IV selon la New York Heart Association, et 68% qui prenaient un inhibiteur d’ECA.  Comparé à ceux qui n’en prenaient pas, les personnes sous ordonnance d’inhibiteurs d’ECA consommaient 13% de plus de sodium par kilocalorie.  La prise d’inhibiteur d’ECA était un facteur indépendant de prédiction de densité de sodium consommé (([beta] = 0,238, P = 0,009).

Conclusion : La consommation de sodium était plus élevée chez les patients qui prenaient des inhibiteurs d’ECA. On peut donc prendre en compte les médicaments prescrits dans les interventions visant à aider les patients en IC à maitriser leur consommation de sodium alimentaire.